Rapports Annuels
2002

MESSAGE DU PRÉSIDENT

L’année 2002 marque un tournant important dans la vie de notre corporation. Cette année marque en effet la fin de la première convention par laquelle un certain nombre d’intervenants du monde acéricole avaient accepté de s’engager dans l’aventure du Centre ACER. Cet engagement nécessitait toutefois qu’ils y consacrent une partie de leurs ressources, aussi bien financières qu’humaines, afin de faciliter la recherche, le développement et le transfert technologique en acériculture. L’exercice n’a certes pas été toujours facile puisque les membres du conseil d’administration ont dû apprendre à travailler en partenaires alors que plusieurs avaient plutôt l’habitude de se percevoir comme des concurrents et même, comme des compétiteurs. Nous avons également dû apprendre à gérer et à présider aux destinées d’une équipe de recherche, réalité avec laquelle plusieurs d’entre nous n’avaient qu’une expérience limitée. L’aventure a cependant été positive au point que l’ensemble de ces mêmes partenaires sont à finaliser les termes d’une nouvelle convention. Cette nouvelle entente devrait non seulement assurer le maintien de la corporation pour les cinq prochaines années, mais également lui procurer des ressources qui tiennent compte de l’augmentation de ses frais de fonctionnement.

La taille relativement restreinte de l’équipe de chercheurs dont dispose le Centre ACER, nous a obligé par le passé à réaliser des arbitrages toujours difficiles entre plusieurs types d’activités, toutes également utiles et nécessaires. Le plus délicat de ces arbitrages consiste à maintenir l’équilibre entre les projets visant l’acquisition de connaissances fondamentales et certainement utiles pour le développement à long terme de l’acériculture et les travaux plus appliqués et orientés vers la résolution de problèmes concrets et bien identifiés. Le conseil d’administration entend bien demeurer vigilant dans ce domaine et améliorer encore, si possible, le processus d’élaboration de la liste des activités et des projets de recherche inscrits à la programmation du Centre ACER.

Une autre façon de maximiser les retombées des travaux réalisés par une équipe productive, mais somme toute relativement restreinte, est de multiplier les contacts et les partenariats avec d’autres équipes intéressées à la recherche et au développement en acériculture. Je suis heureux de souligner la concrétisation des efforts entrepris dans ce domaine depuis la création du Centre ACER. En effet, on doit se féliciter de la multiplication, au cours de la dernière année, d’événements qui témoignent tous de l’établissement de liens formels et de collaborations fructueuses avec des chercheurs universitaires ou appartenant à des organismes gouvernementaux du Québec, du Canada et même d’états américains. Ces efforts seront naturellement maintenus et même renforcés au cours des prochaines années.

Cette année a également été marquée par l’aboutissement d’un dossier qui était depuis longtemps au centre des préoccupations du conseil d’administration et de chacun des membres de l’équipe professionnelle et technique du Centre ACER. Il s’agit évidemment de la modernisation des infrastructures dont dispose le Centre ACER sur son site expérimental de Norbertville. Tous ont déploré au cours des dernières années le caractère vétuste ainsi que le manque de fonctionnalité des bâtiments qui avaient été érigés sur ce site au fil des années. Tous étaient unanimes à reconnaître que ces bâtiments étaient même devenus un frein important au développement des partenariats nécessaires à l’efficacité et au rayonnement du Centre ACER. C’est donc avec plaisir que je peux vous annoncer la concrétisation de ce qui, il y a quelques mois encore, pouvait être considéré comme un projet irréalisable, soit la construction d’un complexe multifonctionnel sur les terrains de l’érablière expérimentale de Norbertville. Il s’agit de bâtiments qui, même si nous nous sommes efforcés de leur conserver une certaine sobriété, n’en possèdent pas moins toutes les fonctionnalités (ateliers, laboratoires, usine pilote, vitrine technologique, locaux administratifs, etc. ) nécessaires à la réalisation de la programmation d’un centre de recherche de développement et de transfert technologique.

Il s’agit donc d’un événement majeur dans la courte existence de notre corporation. C’est le type d’événement qui est susceptible d’imprimer un nouveau dynamisme et un plus grand rayonnement aux travaux du Centre ACER. Je veux donc remercier tous ceux qui, de près ou de loin, ont travaillé sans compter pour assurer le montage financier du projet, le développement d’un concept architectural original et fonctionnel et finalement, l’élaboration des dossiers techniques et d’ingénierie.

C’est également pour moi l’occasion de remercier tous les employés pour leurs efforts constants et orientés vers la réalisation des objectifs de la corporation. Merci également à tous nos partenaires ainsi qu’à chacun des membres du conseil d’administration pour leur support ainsi que pour leur participation généreuse et assidue à nos travaux. En terminant, je veux souligner le travail remarquable accompli par M. Maurice Giguère comme directeur général de la corporation au cours des dernières années et lui souhaiter une heureuse et paisible retraite.

Pierre Lemieux
Président