Rapports Annuels
2007

MESSAGE DU PRESIDENT

C'est en août 1997 que la nouvelle corporation, Centre ACER, voyait le jour.

Au cours de ces dix dernières années, l'industrie et le Centre ACER se sont côtoyés, se sont apprivoisés. À certains moments, c'est l'industrie qui a questionné le Centre ACER, à d'autres, c'est le Centre ACER qui a challengé l'industrie en ouvrant de nouvelles perspectives. Chacun avait à vivre et à structurer son développement. Pour le Centre ACER, c'était la mise en place de la corporation, la stabilisation du financement, la consolidation des expertises scientifiques, la modernisation des installations et équipements, l'élaboration d'un plan stratégique. Pour l'industrie, ce fut une période de questionnement intense compte tenu de l'importance des surplus qui pouvaient fragiliser le secteur : l'industrie recherchait de nouveaux modes de gouvernance. 

En 2007, le portrait est différent. D'un côté, l'industrie est en pleine effervescence en s'efforçant de mieux se positionner sur certains marchés, en misant sur des applications multiples, en affirmant plus la spécificité de ses produits. D'un autre côté, le Centre ACER s'efforce de mobiliser les chercheurs des autres centres pour créer un réseau stratégique en recherche, permettant ainsi au Centre ACER de se concentrer sur la recherche appliquée, l'innovation et le transfert. L'avenir de l'industrie sera d'autant plus prometteur que nous saurons profiter et encourager cette synergie entre l'industrie et le Centre ACER à travers l'innovation. Ce défi est fort bien illustré dans le rapport de la Commission sur l'avenir de l'agriculture et de l'agroalimentaire. Et que dire des produits de l'érable, il faut intensifier les efforts (de recherche) en ce sens, non seulement sur le plan technique, mais aussi sur celui de la connaissance des marchés potentiels. Du côté de la transformation des produits de l'érable, un formidable chantier de recherche appliquée doit être développé.

Ce défi, je suis convaincu que nous pourrons tous ensemble le relever. Pour m'en convaincre, il me suffit de regarder l'engagement et la détermination de tous les membres de l'équipe du Centre ACER ainsi que des administrateurs qui contribuent à faire de la recherche en acériculture un levier puissant de développement pour le secteur. Je tiens à les remercier de leur dévouement pour aider à bâtir l'avenir de l'acériculture.

Ces dix ans d'histoire doivent beaucoup à Pierre Lemieux qui a présidé aux destinées de cet organisme depuis sa fondation. Merci pour ton énergie. Il nous reste maintenant, acteurs terrains et personnel du Centre, à tisser des relations d'affaires plus intenses pour bâtir l'avenir d'une industrie unique.

 

Pascal Van Nieuwenhuyse
Président du conseil par intérim