Rapports Annuels
2015

MESSAGE DU PRÉSIDENT

C’est au nom du conseil d’administration du Centre ACER que je vous transmets, par l’intermédiaire de notre rapport annuel 2015, ces quelques mots concernant l’année qui vient de se terminer et notre lecture du contexte dans lequel nous aurons à œuvrer ces prochaines années.

D’entrée de jeu, il me faut d’abord souligner que l’année qui vient de se terminer a été marquée par un changement important du contexte de financement du Centre ACER.  En effet, le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) a réduit significativement son support aux activités du Centre ACER. De surcroît, et ce contrairement aux années précédentes, cette convention est d’une durée réduite; d’une année plutôt que les cinq habituelles. Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) pour sa part n’a pas supporté financièrement les activités du centre cette année.

L’expertise unique du Centre ACER s’est bâtie sur plusieurs années et nos activités de recherche doivent souvent s’échelonner sur plusieurs années. La stabilité et la prévisibilité de nos revenus sont donc essentielles à la réalisation de notre mission, l’optimisation de nos opérations et le maintien de notre expertise.

Malgré ce contexte, le Centre ACER a été très productif en 2015. Au risque d’oublier certains projets de recherche, je me permets de mentionner les travaux en cours sur l’origine du défaut de saveur appelé « bourgeon », sa prévention et son traitement. Tout aussi pertinente, l’équipe a poursuivi une évaluation de l’impact de la concentration à haut degré Brix sur la composition et les caractéristiques organoleptiques du sirop d’érable. Plusieurs de nos autres activités sont aussi stratégiques pour le développement de l’industrie. On peut citer par exemple l’évaluation de l’effet du haut vide sur la qualité du sirop, des essais sur des agents antimousses, le développement du SpectrAcer, l’introduction de nouvelles formations ou encore le support donné à certaines entreprises en recherche de financement pour le développement de procédés et équipements acéricoles.

Aussi, le Centre ACER continue à s’affirmer comme étant un lieu de rencontre de l’industrie. Nos membres sont représentatifs de l’industrie et son conseil d’administration, ses comités de travail ou de réflexion, offrent un contexte unique permettant les échanges entre les différents partenaires.

Je vous invite donc à prendre quelques minutes pour prendre connaissance des pages suivantes présentant les principales activités du Centre ACER en 2015.

Je profite de l’occasion, tant en mon nom personnel que celui du conseil d’administration, pour remercier les intervenants du milieu et les membres du consortium pour leur contribution et leur support. Aussi, je ne pourrais conclure sans féliciter et remercier chaudement les employés du Centre ACER pour leurs efforts et leur contribution unique au succès que connaît l’industrie acéricole du Québec.

 

Serge Beaulieu
Président