Rapports de recherche

Page 18 sur 20
< 16 17 18 19 20 >

03 avril 1989

Recherche d’un protocole expérimental concernant la micropropagation d’Acer saccharum L. Marsh. Premières observations des stades I et II.

La période de l'année la plus favorable à la mise en culture in vitro des apex d'Acer saccharum est avril-mai, période durant laquelle la croissance est très active et où le taux de contamination est contrôlable. L'obtention au stade 1 de vitroplants d'Érable à sucre mature (100 ans) est possible Par l'emploi de l'acide allantoïque et du glucose. Le rapport C/N est un des facteurs déterminant de la culture in vitro de l’Érable à sucre. Au stade II, l'utilisation du 2ip-adénosine et du thidiazuron utilisé dans certaines conditions, favorise le développement des vitroplants. Parmi les auxines, l'acide phényl-acétique favorise l'allongement des bourgeons axillaires et de l'axe principal. (200-FIN-0489)

01 décembre 1988

Amélioration des techniques d'assainissement des réseaux de tubulure servant à la collecte de l'eau d'érable

Le fait d'ajouter à l'extrémité de chaque tube latéral d'un système de collecte de l'eau d'érable un dispositif permettant à la solution de lavage de circuler à travers tout le réseau de tubulure permet d'optimiser l'effet déjà observé du lavage périodique des tubes collecteurs pendant la saison de coulée. Même en utilisant une solution d'eau de Javel deux (2) fois plus diluée que celle actuellement recommandée, il est possible d'améliorer de façon très significative la qualité générale des sirops produits. (141-FIN-1288)

01 décembre 1987

Efficacité du système de collecte sous vide de l’eau d’érable (SYSVAC). I : Évaluation des pertes de charge dans un tube collecteur destiné à amener le vide à un transvideur situé à une certaine distance.

La mise en exploitation d’érablières de grande taille entraîne obligatoirement des modifications dans la conception des systèmes de collecte et le design de ses composantes. Ainsi, la perte de charge due à l’écoulement de l’air dans les canalisations principales pouvait être négligée dans les premiers systèmes de collecte pour lesquels les collecteurs étaient relativement courts. Ces conditions tendent cependant à changer rapidement surtout avec la généralisation de l’utilisation des répartiteurs de vide. Ces dispositifs permettent l’optimisation du vide à l’entaille à de très grandes distances de la pompe à vide pour peu qu’on utilise un tube à air ayant les bonnes caractéristiques. Ainsi, les pertes de charge mesurées pour des tubes ne transportant que de l’air ont permis de dériver une équation empirique qui illustre que la perte de charge est linéairement proportionnelle à la longueur du tube et augmente proportionnellement au carré du débit d’air. Elle est cependant particulièrement sensible au diamètre du tube puisqu’elle est inversement proportionnelle au diamètre porté à la puissance 4.2. (102-HPG-1287)

Page 18 sur 20
< 16 17 18 19 20 >